Lycée Fustel de Coulanges
Lycée général et classes préparatoires aux Grandes Ecoles

 
LE LYCEE FUSTEL DE COULANGES.
AU COEUR DE STRASBOURG DEPUIS 1685.

Le lycée occupe les «murs» de ce qui fut un Collège Royal créé en 1685 par le roi de France Louis XIV. Celui-ci venait de conquérir la ville «libre» de Strasbourg ( en 1681 ), ville de langue allemande et de religion protestante. L'année de la Révocation de l'Edit de Nantes, qui mettait hors-la-loi les Protestants du Royaume, il était urgent d'éduquer la jeunesse alsacienne dans la religion catholique et en français.

Aussi, c'est à la Société des Jésuites de Champagne que Louis XIV accorda le privilège de créer un Collège Royal jouxtant le Séminaire.
On utilisa d'abord les locaux existants, tels que nous les montre le Plan-relief de Strasbourg daté de 1725 : maisons et hôtels particuliers formant le côté Nord de la rue de l'Egrugeoir ( rue de la Râpe ). Au cours du dix-huitième Siècle, les architectes de la ville, dont Massol, élevèrent les bâtiments actuels ; le plus ancien borde à l'Est la rue des Ecrivains, puis dans la rue de l'Egrugeoir se dresse le bâtiment Sud ; enfin, sur la place du Château, après 1760, le bâtiment Ouest. On voit l'état actuel des constructions sur le Plan-relief de 1836, appartenant à la collection du Musée national des Invalides à Paris.
D'architecture et de style classiques, ce sont les détails de décoration et leurs thèmes qui manifestent l'évolution de la construction : emblème des Jésuites sur un fronton triangulaire du premier bâtiment, éloge des «Lumières» sur le fronton arrondi du portail d'entrée du bâtiment final.
Lors de la Révolution, les lieux accueillirent une Ecole Centrale à l'existence précaire et intermittente.
Quand Bonaparte fonda les lycées, pépinières de fonctionnaires civils et militaires pour son empire, il proposa à la ville d'en créer un à Strasbourg. Celle-ci décida non sans peine de reprendre les bâtiments de l'ancien Collège Royal pour l'y installer.
De 1804 à 1920, notre établissement fut le seul lycée de garçons de Strasbourg.
Les noms dont il fut «baptisé» reflètent les difficultés et les aléas de l'histoire de notre province, que se sont disputée la France et l'Allemagne. Lycée Impérial sous Napoléon Premier, Collège Royal sous la Restauration, à nouveau Lycée Impérial sous Napoléon III, il devint en 1871 «Kaiserliches Lyzeum», et pendant la seconde Guerre Mondiale, «Oberschule Erwin von Steinbach» du nom d'un des architectes de la Cathédrale.
Aujourd'hui le lycée porte le nom de Fustel de Coulanges.

 
Lycée Fustel de Coulanges
1, Place du Château - BP 50075
67061 Strasbourg cedex
Tel: 03 88 15 42 15 / Fax: 03 88 15 42 27
Nous contacter